Retour à la page d'accueil

AD62 4E73/628 1696-1702 f°210r°-f°211r°

En marge: Idem

Louis Coffin fils de Jean et Marie Hibon demt de prt a Ruisseauville estant presentemt en ce lieu a baillie et accordé a tiltre de bail et louage a Barbe Queva veuve de Francois Demarle acceptant aud. tiltre cinq messures de terres labourables // en une piece au teroir de Planques bien cognu a la ditte Queva pour elle en jouir trois six ou noeuf ans du mimars dernier faculté reservé respectivemt par les partis de pouvoir resillier en fin des trois ou six premiers ans scavoir le baillieur de pouvoir rentrer pour en jouir par ses mains et non austremt et laditte Queva d'en pouvoir quitter et sortie en advertisant trois mois auparavant le rentré ou sortie, le prt bail fait moyennant rendre et payer par chacun an ainsy que laditte queva promet et s'oblige aud. baillieur acceptant aux termes de St Remy et mimars la somme de vingt livres dont la premiere anné de payemt eschera a pareille jour de St Remy prochain et mimars ensuivant par moytye et ainsy continuer de la en avant ce bail durant pardessus lequel rendage et sans diminution seront a la charge de la ditte Queva qu'elle s'oblige de payer touttes tailles centiesmes et autres impostions quelconques quy se demanderont pendant ce bail, elle sera tenu de mettre lesditts terres a deux solles egalle dont une s'assemencera presentement de mars et l'autre se poursuivra a gachere pour l'assemencer en bled apres aoust prochain et ainsy les entretenir assoller sans le pourvoir desoller, sera tenu de fumer lesditts terres en bon pere de famille et a portion de jouissance, en consideration duquel prt bail laditte Queva s'oblige de payer a la volonté dudit Coffin baillieur acceptant la somme de trois livres pour pot de // vin une fois et sans repetition en cas de resillement de part ou d'autre, s'il convient marner ce sera a fraix commun c'est a dire la moytye a la charge de la ditte Queva sy elle jouy noeufs ans, sans repetition sinon a portion et l'autre moitie a la charge du baillieur promettant les partis ce que dessus dit tenir entretenir faire jouir payer et accomplir soub l'obligation de chacun leurs biens domlle esleu au chateau de ce lieu et a juges messieurs du Conseil d'Artois et autres inferieurs renonchant a touttes choses contraires fait et passé a Fressin cejourd'huy quattorziesme d'avril mil sept cens pardt nott. royaux soubsignez aveq lesditts partis, estoient fait marq dud. Louis Coffin et de laditte Barbe Queva et comme nottaires estoient signez J.Cornüel et F. Viollette avecq paraphe

J.Cornüel


Toutes lesquelles minuttes au nombre de cinquante noeuf passées et recües par Me Jacques Cornuel ont estés mises au gros a St Pol cejourd'huy dix noeuf avril mil sept cens

V.Herman