Retour à la page d'accueil

AD62 4E73/628 1696-1702 f°207r°-f°208r°

En marge: Idem

Jean Moronval laboureur demeurant en ce lieu de Fressin a baillie par continuation a tiltre de bail ferme // et louage a Pierre Phles Coupelle croqueteur de grez demt a Aincourt et Anne Monel sa femme de luy auctorize a l'effect de presnete selon qu'elle a declaré sans contrainte a ces presente et acceptant la maison bastimens et edifices et le mannoir sur lequel ils sont eriges et six messures de terres labourables le tout scitué au lieu et teroir dud. Aincourt at a l'environ ocuppé actuellemt par lesditts preneurs en vertu du bail qu'ils en ont dudit Moronval quy prendra seulemt fin au mimars mil sept cens un et sans y deroger pour desditts maison mannoir et terres cy dessus ainsy que le tout se comprend et extend en jouir par lesditts preneurs le temps et espace de trois six ou noeuf ans quy commenceront ledit jour du mimars mil sept cens un faculté respectivemt reservé de pouvoir resillier du prt bail en fin de trois ou six premiers ans scavoir ledit baillieur d'y pouvoir rentrer et lesditts preneurs d'en pouvoir sortir a trois mois de sommation judiciaire auparavant la rentré ou sortie, par my et moyennant rendre et payer par chacun an ainsy que les ditts Coupelle et Monel sa femme auctorizé comme dit est promettent et s'obligent solidairement l'un pour l'autre et chacun d'eux seuls pour le tout sans division ny discussion renonchant au benefices d'iceux aud. Moronval acceptant a deux termes egaux telles que Saint Jean Baptiste et Noel la somme de cinquante livres dont la premiere anné de payement eschera a pareille jours et termes de St Jean Baptiste et Noel de la ditte anné mil sept cens un et ainsy continuer de la en avant par chacun an auxd. termes ce bail durant, outre et pardessus lequel rendage et sans diminution d'iceluy lesditts preneurs seront tenus et s'obligent de payer touttes tailles centiesme et autres impositions quelconques quy // se demanderont pendant ce bail, d'entretenir les bastimens de touttes reparations locatives comme placcage solinage couverture esteint de pluye et de soleil et un couronnement de trois ans en trois ans le tout a leurs despens sans diminution comme dit est, d'entretenir les hayes quy sont a l'entoures dud. mannoir, quy pouront coupper qu'a couppe ordinaire et ne pouront coupper aux arbres montans sy ce n'est ou le fevemt a accoustumé courir ne pouront toucher aux arbres fructiers, seront tenus et s'oblige de planter par chacun an trois iprieau quy seront tenus de les entretenir armées pendant deux ans aussy sans diminution dud. rendage, seront tenus et s'obligent de fumer et amender les ditts mannoirs et terres et mener sur iceux les fumiers quy sera convertie dans leurs cour par chacun an d'avant ce bail, sans qu'ils livres soient permis d'en mener ny faire transporter sur autre immeubles, et ne pouront desoller a moins que ce n'est pour les assoller en trois solls de deux messures chacune solle ou environ une fois seulement, bien entendu que ledit Moronval ne poura rentere dans la jouce desditts maison mannoir et ... en fin de trois ou six premiers ans sinon pour les occupper par ses mains ou ceux de ses enfans ou bien pour le vendre s'il trouvoit a propos dans lesquelles trois cas il poura rentrer sans que lesditts preneurs puissent empecher ny pretendre aucuns dedommagemt promettans les partis ce que dessus dit tenir entretenir faire jouir payer et accomplir soub l'obligation de leurs biens et heritages domlle esleu en la maison rouge a Arras acceptant a juges messieurs du conseil d'Artois et autres inferieurs renonchant a touttes choses contraires et par laditte femme au droit du Senatus Consult Vellean et a l'autentique si qua mulier a elle expliqué et a dit // la bien entendre fait et passé a Fressin le vingt trois febvrier mil sept cens pardevant nottaires royaux soubsignez avecq lesditts parties, estoit fait marque dud. jean Moronval et signe Pierre Phles Coupelle et marque de la ditte Anne Monel et comme nottaires estoient signes J.Cornüel et F.Viollette

J.Cornüel